marche


marche
Marche, f. penac. C'est une contrée de païs, Regio. Selon ce on dit, il est venu habiter en ces marches, c'est à dire en ce païs, In hanc regionem demigrauit. Et la marche du pais qu'un lievre tient, c'est à dire le circuit de païs ou il hante et par ou il fait ses passades.
Marche aussi ou bien Marke, c'est la frontiere, fins et limites d'un païs. Ce qui vient du mot Allemand Marcken, qui signifie limite, frontiere d'un païs. Dont procede le nom de Marquis, et Marck-grave en Allemand, Comes limitaneus, qui limitibus tuendis praefectus est. Le Capitaine de la frontiere, ainsi que Amerbachius l'expose. Selon ce l'Espagnol appelle Comarca la frontiere de deux païs contigus. Et Comarcanos les habitans de deux frontieres teste à teste l'une de l'autre, comme si l'on disoit communicquans en mesme limite, qui fait la separation d'une province d'avec l'autre, Finium communium; qui tiennent ou abboutissent l'un à l'autre, Limitrophes, c'est à dire, dont les bornes se tournent à l'un et à l'autre, c'est à dire, qui regardent egalement l'un et l'autre: Car ce qui est borne et limite à un pays ou peuple de frontiere, est aussi borne et limite au pays et peuple de contre-frontiere. On penseroit que Marche en cette signification ne vienne pas de Marcken Allemand, ains de Margo, tout ainsi que Pline au livr. 12. chap. 20. a dit, Margines Imperij, parlant de Isocinnamon, en ces termes: Quin et in nostro orbe seritur, extremoque in margine Imperij, qua Rhenus alluit, viuit in alueariis apum sata: Mais il y auroit de l'abus. Marche en outre se prend pour un degré d'une vis ou escalier, Gradus. Selon ce on dit, Cette vis a tant de marches, Pinax tot gradibus constat. Ce qui est prins ainsi à cause de l'assiete et arrest du pied qu'on fait sur le degré en montant. Car Marche signifie aussi l'impression du pied en terre, quand on met, assiet et arreste le pied en terre en marchant, Vestigium. Dont vient que apres qu'on a craché ou mouché ord à terre, on dit à un serviteur, Marche valet, ou Jacquet marche cela, c'est à dire, mets ton pied sur le crachat, ou sur le morveau jetté à terre, et l'escrase. Et de cette derniere signification vient le verbe composé Desmarcher, c'est à dire, oster le pied de son assiete et de sa marche pour reculer, ce que Tite Live au 22. livre exprime, quand il parle des soldats qui ne desmarchoient jamais, quelque carnage que l'ennemy fit d'eux, Victi mori in vestigio malunt, quam fugere.
Marches en pluriel entre Veneurs sont les vestiges de la loutre, comme pied ou foyes, les vestiges du Cerf, Lutrae vestigia.
Les marches d'un Royaume, quasi Marges, Magines Imperij, Fines, Limites, Orae, Limia.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • marché — 1. (mar ché) s. m. 1°   Vente, achat de ce qui se débite dans un lieu déterminé. Le marché n a rien valu aujourd hui. •   Quand j aurai l honneur de vous faire parvenir mes rêveries, qui ne sont pas encore tout à fait prêtes, je ferai avec vous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • marche — 1. (mar ch ) s. f. Frontière militaire d un État. •   L empereur confirme le vasselage de la Bohême et y établit la religion chrétienne ; tout ce qui était au delà était encore païen, excepté quelques marches de la Germanie, VOLT. Ann. Emp. Othon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • marché — MARCHÉ. s. m. Lieu public où se vendent les denrées & marchandises. Il y a un beau marché en cette ville là. on a abbatu les maisons pour faire un marché. le grand marché. le petit marché. le marché au bled. le marché au bestail. le marché aux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • marché — Marché, m. acut. Emporium, Forum nundinarium, Mercatus. Le lieu du marché, Forum. Le marché où se vendent toutes sortes de vivres, Macellum. Le marché où on vend le vin, Forum vinarium. Marché de rotisseurs et de chair cuictiers, Thermopolium… …   Thresor de la langue françoyse

  • Marche — Marche,   1) [marʃ] die, historisches Gebiet in Mittelfrankreich, entspricht etwa dem heutigen Département Creuse und dem Nordteil von Haute Vienne, umfasst die Nordabdachung des Limousin und des Plateau de Millevaches, wird fast ausschließlich… …   Universal-Lexikon

  • Marche [2] — Marche (spr. Marsch), 1) sonst Provinz u. Grafschaft in Frankreich, jetzt Theile der Departements Creuse u. Haute Vienne; 2) (La M.), Stadt im Arrondissement Neufchâteau des französischen Departements Wasgau, an der Mouzonquelle; Eisenhammer;… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Marche — Nom que l on rencontre à la fois dans les Deux Sèvres et dans la Corrèze. Désigne celui qui est originaire d une localité ou d un lieu dit ainsi appelé. En ancien français, le mot marche signifiait frontière, limite …   Noms de famille

  • Marché — On rencontre ce nom dans l Indre et Loire. Peut être celui qui habitait près du marché, ou encore le surnom d un marchand. Mais il peut s agir d une variante de Marchais, toponyme désignant un lieu marécageux …   Noms de famille

  • Marche [1] — Marche (fr., spr. Marsch), s. Marsch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Marche [3] — Marche (spr. Mahrsch, Mark). M. hatte seinen Namen, weil es die Grenze zwischen Poitou u. Berri machte, u. hieß auch M. Limosine, weil sie vor der Mitte des 10. Jahrh. einen Theil von Limousin bildete. Der erste bekannte Graf ist Boso I. der Alte …   Pierer's Universal-Lexikon